Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

Un appareil productif en mutation
Rencontre-débat avec Jacques Garnier
Café-repaire - ACT
5 février 2013, Château-Arnoux Saint-Auban

En évoquant la perspective de la désindustrialisation, le discours récurrent des experts risque de dramatiser exagérément une tendance actuelle effectivement préoccupante. Il risque aussi et surtout d’occulter les moteurs bien réels qui peuvent permettre à la France d’affronter efficacement les bouleversements économiques et sociaux qui s’annoncent.
En Provence-Alpes-Côte d’Azur, région que l’on peut considérer comme peu industrialisée, ces moteurs existent bel et bien. Progressivement émergés au sortir des crises douloureuses qui ont détruit ou altéré les anciennes bases productives de cette région, ces moteurs ont commencé à opérer. Au cours des cinquante dernières années, à la faveur de multiples interactions sociales, ils y ont généré une véritable mutation de l’appareil productif.

Mardi 5 février 2013 à 18h00
Café-repaire de Là-bas si j’y suis
Le Stendhal / Centre culturel Simone Signoret
04160 Château-Arnoux Saint-Auban

Jacques GARNIER est économiste, maître de conférences et chercheur-associé au Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail (LEST, Aix-Marseille Université).
 Il est notamment l’auteur de " Un appareil productif en mutation. Les 50 ans qui ont tout changé en Provence-Alpes-Côte d’Azur " (Economica Anthropos, 2011)

Deux articles de Jacques Garnier sur le même sujet :
« Restructuration de l’appareil productif local, articulations spatio-temporelles, identité et capacité collective d’agir » (revue Temporalités n°4, 2006)
« Appareil productif, dialogue social, territoire : pourquoi innover ? », (revue Innovations n°38, 2012)


Présentation sur le site d’ACT







 

 

 


Mise à jour : mardi 14 novembre 2017
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0