Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

Représenter l'humanitarisme
Colloque - Biennale HMIT
LAMES - I2MP
Mercredi 23 et jeudi 24 septembre 2015, Marseille

Ce séminaire tente de donner à voir et à comprendre les dimensions esthétiques, politiques et scientifiques des représentations que la gouvernance humanitaire des migrations implique. Il se concentre sur la notion d’ « humanitarisme sexuel » en tant que logique de protection et de contrôle des migrants et demandeurs d’asile représentés comme vulnérables par rapport à leur sexualité et/ou pratiques sexuelles. Les représentations alternatives et les contre-représentations figurent aussi bien sûr parmi les sujets examinés.

Lancé en janvier 2014 par le Laboratoire Méditerranéen de Sociologie – LAMES (MMSH/ Université d’Aix-Marseille), le projet Emborders étudie les politiques et interventions humanitaires s’adressant aux victimes de la traite des humains et aux demandeurs d’asile appartenant à une minorité sexuelle au Royaume-Uni et en France. Le projet examine les dispositifs en jeu dans « l’humanitarisme sexuel », concept par lequel Nicola Mai entend comprendre et représenter la gouvernance humanitaire des migrants envisagés et présentés comme vulnérables du fait de leurs orientations et pratiques sexuelles.

Les interventions de protection humanitaire des minorités sexuelles répondent en effet à des impératifs contradictoires en matière de migration et de défense des droits de l’homme. Tandis que le Nord globalisé tente de repousser les travailleurs migrants toujours plus nombreux par des politiques de plus en plus restrictives, l’éventail des droits humains qu’il garantit s’enrichit de notions ethnocentriques de genre et de sexualité. Dans ce contexte, l’asile et la protection humanitaire se trouvent investis de nouvelles fonctions de contrôle des frontières. La reconnaissance institutionnelle des souffrances liées aux questions de genre et d’identité et/ou des pratiques sexuelles devient donc un critère d’accès essentiel à la protection humanitaire ainsi qu’au statut d’immigrant légal et à l’emploi. L’attestation, par les institutions en charge des migrations, de la crédibilité de la souffrance des migrants fait office pour le Nord globalisé de « frontière biographique humanitaire » (Mai 2013) entre accès aux droits et expulsion.


Mercredi 23 et jeudi 24 septembre 2015 de 9h30 à 17h30
MuCEM
Esplanade du J4
13002 Marseille

Entrée libre sur réservation :
i2mp@mucem.org

Retrouvez le programme complet sur le site du Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES)

+ d’informations sur le site dédié au colloque










 

 

 


Mise à jour : mardi 14 novembre 2017
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0