Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

Les nouvelles Antigones
Tables-rondes et concert - Biennale HMIT
Sublimes Portes - Villa Méditerranée
Samedi 12 septembre 2015, Marseille

Cris de révolte, poésie du quotidien ou écrits de résistance, les voix des blogueuses de Méditerranée sont la raison d’être du projet « Les nouvelles Antigones », porté par l’association Sublimes Portes.

Qui sont les Nouvelles Antigones ?

Cris de révolte, poésie du quotidien ou écrits de résistance, les voix des blogueuses de Méditerranée sont la raison d’être du projet « Les nouvelles Antigones », porté par Sublimes Portes. Elles sont militantes des droits de l’homme, écrivaines ou poétesses « connectées », et elles racontent quelque chose d’inédit sur leurs sociétés grâce à leurs regards singuliers. L’« agora numérique » des Nouvelles Antigones est destinée à amplifier ces voix, à croiser ces mots, à les donner à lire au-delà de leurs frontières.

On y découvre un texte de Naïla Mansour, qui raconte les souvenirs d’une enfance marquée par la terreur que le régime syrien s’appliquait à inoculer à chaque « citoyen ». Ou celui de Cristina Fallaras, qui explique comment elle est devenue « l’expulsée la plus médiatisée d’Espagne ». Ou encore la poésie rageuse et courageuse de la Tunisienne Amal Claudel.



Les Nouvelles Antigones / Rencontres à la Villa Méditerranée
Samedi 12 septembre
Villa Méditerranée
Esplanade du J4
13002 Marseille


Tarif : Entrée libre - Réservation conseillée
Heure : Débats à partir de 16h30 / Concert à 20h30

Deux tables-rondes rythmeront l’après-midi : la première sera consacrée au cyber-activisme, aux risques que courent les militantes « en ligne » et aux outils dont elles disposent pour s’en protéger ; la seconde se penchera sur le versant littéraire du blogging, posant la question de ce qui pousse des femmes écrivains ou poètes à publier leurs écrits sur internet.

La première table-ronde sera animée par Sophie Gebeil, doctorante en histoire contemporaine à l’université d’Aix-Marseille, dont la thèse porte sur les mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français, et la seconde par Nina Hubinet, journaliste spécialiste du monde arabe.

Plusieurs blogueuses seront présentes et participeront aux discussions : la Tunisienne Amal Claudel, les Libanaises Abir Ghattas et Paola Salwan Daher, l’Espagnole Cristina Fallaras, la Palestinienne Abir Kopty et la germano-turque Kübra Gümüsay, entre autres.

La journée se conclura par le premier concert de La Nuit d’Antigone. Résultat d’une résidence conçue par Nil Deniz, directrice artistique de Sublimes Portes, et menée depuis un an au club de jazz l’U.Percut, cette création se nourrit d’histoires de femmes engagées. Les musiciennes Sylvie Paz, chanteuse hispanique, Perrine Mansuy, pianiste et grande figure du jazz français, Naïssam Jalal, la « Lady flûte on the groove » comme l’ont surnommée certains critiques, et la célèbre DJ berlinoise Ipek Ipekçioglu seront les voix des Antigones méditerranéennes d’aujourd’hui.

Pour cette première à Marseille, la comédienne libanaise Darina Al Joundi lira également des textes sur scène. La rencontre entre ces artistes venues d’horizons différents vient dessiner un autre territoire pour la création musicale contemporaine en Méditerranée.

Leïla Shahid sera l’invitée d’honneur de cette journée.

+ d’infos sur le site de la Villa Méditerranée










 

 

 


Mise à jour : mardi 21 novembre 2017
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0