Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

Les Roms, de la réalité au mythe
Projections-débat
Cinépage - MuCEM
28 mars 2015, Marseille

Dans le cadre des Rencontres du cinéma européen 2015 intitulées "C’est ici que je vis... Le cinéma face aux minorités nationales et linguistiques en Europe". Retrouvez le programme complet des rencontres sur le site du MuCEM.

Les "Gadgé" portent un regard étrangement ambigu sur les Tsiganes et les Gitans. Dans la vraie vie, le peuple Rom a toujours été rejeté, dramatiqe, particulièrement en Europe de l’Est. Cela, le film Just the wind le montre bien. Et pourtant, parallèlement, la littérature, la musique et le cinéma ne cessent de le mythifier pour en faire un enivrant symbole de liberté dont le vent souffle dans le film Les Tsiganes montent au ciel...

Just the wind
De Bence Fliegauf, avec Katalin Toldi, Gyöngyi Lvendvai, Lajos Sàrkàny


Samedi 28 mars à 15h
Auditorium Germaine Tillion, MuCEM
Esplanade du J4 - 13002 Marseille

Infos et réservations en cliquant ici.

Inspiré de faits réels survenus en Hongrie en 2008, le film suit la journée d’une famille tsigane qui, entre brimades et humiliations, pressent avec angoisse le déclenchement imminent d’une « chasse aux Roms » …
 
Projection suivie d’un débat avec Claire Auzias, historienne spécialiste des Roms, Claudia Coppola, anthropologue et Noé Copp, porte-parole de la communauté des Gens du Voyage de St-Menet.

Cette séance est organisée en partenariat avec Latcho Divano, le festival des cultures tsiganes, qui se tient à Marseille du 26 mars au 8 avril 2015.


Les Tsiganes montent au ciel
Avec Svetlana Toma, Grigori Grigoriu, Barasbi Mulayev



Samedi 28 mars à 18h

Auditorium Germaine Tillion, MuCEM
Esplanade du J4 - 13002 Marseille

Infos et réservations en cliquant ici.

Dans ce somptueux film opératique situé au XIXe siècle dans les marches de l’empire austro-hongrois, la belle ensorceleuse Rada et l’intrépide voleur de chevaux Loïko se livrent à une chatoyante danse d’amour et de mort. Entravé par la censure, le réalisateur eut beaucoup de mal à faire ce film et ne fut pas autorisé à se rendre au Festival de San Sebastiàn pour recevoir son prix.










 

 

 


Mise à jour : mercredi 20 septembre 2017
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0