Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

L’immigration arménienne se raconte au pluriel
Cycle de tables-rondes
ARAM - Paroles Vives - Archives Départementales des Bouches-du-Rhône
21 avril au 2 juin 2015, Marseille

En écho à la commémoration du centenaire du génocide arménien, une série de manifestations, tout au long de l’année 2015 et sous des formes variées, invite à mieux connaître l’histoire d’une communauté présente depuis des siècles dans notre région, à apprécier la fécondité des échanges culturels qui en a résulté et la vitalité de la pratique actuelle entre tradition et renouveau.

Autour de la table, témoins et historiens échangent savoirs et expériences, ponctués par la diffusion d’extraits de témoignages récoltés auprès de la communauté arménienne du département en 2008.

Mardi 21 avril à 18h30
Migrations arméniennes : un ancrage dans les Bouches-du-Rhône
Avec Vera Fritz, historienne, chercheur associé à TELEMME, MMSH.
À travers les témoignages, les documents d’archives et les travaux des chercheurs, les échanges de la table ronde essaieront de mettre en lumière dans les chemins d’exil, les choix et les raisons pour lesquelles les réfugiés arméniens élisent leur nouveau domicile sur le territoire des Bouches-du-Rhône.

Jeudi 28 mai à 18h30
Des cultures arméniennes en exil : entre échange et permanence
Avec Martine Hovanessian, anthropologue, URMIS, Université Paris Diderot et Karine Michel, anthropologue, IDEMEC, Aix Marseille Université.
La culture arménienne se raconte au pluriel selon la manière dont chacun s’approprie les éléments qui s’y rapportent, à Marseille et dans le département. Dans cette culture aux multiples visages, chaque personne transmet ou puise ce qui fait sens pour elle, ce qui l’émeut et crée sa propre interprétation de l’identité arménienne.

Mardi 2 juin à 18h30
Une nouvelle vie
Avec Marie-Françoise Attard-Maraninchi, historienne, TELEMME, Aix Marseille Université.
Une fois installés sur le territoire des Bouches-du-Rhône, les Arméniens vont développer tout un tissu associatif qui permettra de souder la communauté, aussi bien à travers l’organisation de la paroisse que les associations culturelles, sportives et patriotiques. Le travail, et notamment les savoir-faire spécifiques, va jouer un rôle important pour l’intégration des nouveaux arrivants.



Une exposition sur panneaux sera présentée à l’occasion des tables rondes avec des bornes pour l’écoute d’extraits sonores de témoignages collectés par Paroles Vives en 2007 et conservés aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône et de la Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme :

Mémoires arméniennes dans les Bouches-du-Rhône
Du 20 au 30 avril et du 26 mai au 5 juin

Conception et réalisation Paroles Vives et les Archives départementales avec la collaboration de l’association pour la recherche et l'archivage de la mémoire arménienenne (ARAM). Marseille, et plus largement les Bouches-du-Rhône, ont accueilli différentes vagues migratoires arméniennes, celles moins connues entre le XVIIe et le XIXe siècle, puis l’exode après le génocide. Les installations successives des Arméniens se sont essentiellement faites par le travail grâce au développement de savoir-faire renommés mais aussi par la création d’associations, liens fédérateurs de la communauté. Aujourd’hui, l’héritage culturel inscrit, tout en les interrogeant, les plus jeunes générations dans la continuité et le renouvellement des cultures arméniennes. Cette exposition sur panneaux est composée de reproductions de documents d’archives, d’extraits de témoignages et de textes de contextualisation historique.


Toutes ces manifestations auront lieu aux Archives et Bibliothèque Départementales Gaston Defferre, avec l'ARAM et l’Association Paroles Vives.
18, rue Mirès - 13003 Marseille
Gratuit sur réservation au 04 13 31 82 00










 

 

 


Mise à jour : lundi 25 septembre 2017
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0