Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

En route Kaddish
Spectacle - Biennale HMIT
Les Bancs Publics
Les 20 et 21 novembre 2015, Marseille


Sur le coin d’un bureau, entre archives historiques et récits de famille, le comédien David Geselson trace une route plus ou moins fantasque dans la biographie de son grand-père. Parti de Lituanie en 1934, Yehouda Ben Porat rejoint la Palestine. En des temps qui voient l’avènement d’Hitler, il rêve d’un pays où les juifs pourraient vivre en paix. Il y croit dur comme fer, s’engage sur tous les fronts, des premiers kibboutz à la guerre. Mais le tour pris par l’Histoire fissurera ses espoirs. Très vite, l’enquête factuelle de David Geselson, irrésistible raconteur d’histoires, tourne à la quête existentielle. Sa vie, et plus particulièrement ses tribulations au Japon, s’invite dans la narration. Dans une zone qui cultive délibérément le flou entre fable et réalité, les trajectoires du grand-père et du petit-fils se croisent, se superposent ou s’opposent. Avec trois fois rien, nous voilà transportés de Lituanie en Israël, d’un appartement parisien vers une chambre d’hôtel à Tokyo. Dans ce truculent va-et-vient entre les époques et les continents, David Geselson et son comparse Elios Noël questionnent la mémoire, l’amour et l’engagement. Jusqu’où la poursuite d’un idéal peut-elle justifier nos actes ? En toile de fond apparaît bien sûr le conflit israélo-palestinien, dans sa complexité et sa douloureuse inscription dans la chair des hommes, qu’ils soient juifs ou arabes. Car si David Geselson ressuscite son grand-père sur scène, s’il le prie de s’expliquer sur ses choix, c’est aussi pour trouver les moyens d’accepter un héritage lourd à porter. Repasser par le passé pour entrevoir l’avenir. Continuer de faire route, à travers un théâtre qui soulève des questions politiques sans manichéisme, avec beaucoup de franchise, de pertinence et d’humanisme.

Spectacle donné dans le cadre de la 10e édition des « Rencontres à l’échelle » qui se déroule à Marseille du 4 novembre 2015 au 27 février 2016.

Tarifs et horaires au : 04 91 64 60 00









Vendredi 20 novembre à 20h30 et samedi 21 novembre à 21h
Friche la Belle de Mai
Grand plateau
41, rue Jobin
13003 Marseille

+ d’infos sur le site des Rencontres à l’échelle

+ d’infos sur le site de la Friche la Belle de Mai


Depuis dix ans, Les Rencontres à l’échelle réunissent au sein d’une programmation pluridisciplinaire des spectacles de danse et de théâtre, des performances, des lectures, des expositions et des concerts.
Elles s’attachent à faire découvrir des écritures artistiques qui s’emparent des questions liées aux identités, aux parcours migratoires et aux héritages. A l’échelle d’artistes qui pour la plupart vivent sur les pourtours de la Méditerranée, elles témoignent de la vitalité de la jeune création qui s’y déploie au Nord et au Sud. Aux côtés des spectacles, des espaces de débats publics offrent des prolongements à ces questions.
Pour cette dixième édition, le festival se déploie dans différents lieux de la ville : montévidéo, La Criée Théâtre National de Marseille, le MuCEM, la friche la Belle de Mai et le Cinéma Le Gyptis.











 

 

 


Mise à jour : mercredi 20 septembre 2017
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0