Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

Eliane Tondut, Layla Darwiche, José Manuel Dos Santos, Malik Zyad : 2 femmes à voix, 2 hommes à cordes
Exposition et concert - Biennale +
L'éolienne
Vendredi 23 octobre 2015, Marseille

Une première à L’éolienne : quatre artistes réunis en résidence sous nos voûtes pour « Les instants croisés de l’éo ». Une voix d’abord, celle de la conteuse Layla Darwiche. D’origine libanaise, elle puise ses histoires dans les contes traditionnels du Moyen-Orient, les Mille et Une Nuits et dans la mémoire familiale transmise par sa grand-mère « à la bouche fleurie » et par son père (Jihad Darwiche). Puis une seconde voix, celle de la chanteuse Eliane Tondut, dont le répertoire entremêle avec finesse romances sépharades et chants traditionnels de Méditerranée, avec quelques échappées belles en français. A elles deux, Eliane et Layla nous distillent une ode à la Femme, aux mères et aux filles, un peu mélancolique, toujours toujours intense et poétique… Arrive alors la rencontre avec les cordes : le guitariste José Manuel Dos Santos, qui travaille avec Eliane depuis 2008 à l’élaboration d’un répertoire métissé basé sur l’arrangement de mélodies du 16è et 17è siècle, de mélodies baroques, de chansons de troubadours et de chants traditionnels. Malik Ziad enfin, dont le mandole et le gambri (instrument à corde pincé dérivé du n’goni africain) sont de subtils fils rouges pour entrecroiser ces différentes facettes d’une Méditerranée plurielle.

« Les silencieuses » - Une exposition d’Eliane Tondut

Eliane Tondut est une artiste pluridisciplinaire : peintre, sculptrice, scénographe et costumière de théâtre, elle se consacre actuellement au chant. A l’’occasion des « Instants croisés de l’’éo », elle expose en première partie de soirée ses sculptures « Les Silencieuses » ainsi que des dessins, lavis, etc. L’occasion de découvrir une autre facette de l’’artiste qui, pendant près de 30 ans, a signé les décors et costumes de nombreuses créations théâtrales marseillaises ou d’ailleurs. 
« Ces sculptures sont des idoles, princesses endormies, chevaliers errants, guerriers, sphinges, créatures telluriques nées d’un métissage imaginaire entre l’orient et l’occident, l’Afrique et l’Asie, le minéral et le végétal... » - Eliane Tondut


19h30 > Vernissage de l’expo « Les silencieuses »
20h30 > Spectacle

Vendredi 23 octobre 2015
L’éolienne
5 rue Méolan et du Père Blaize
13001 Marseille

Exposition en entrée libre
Tarifs spectacle : 5€ / 8€ / 10€ Hors adhésion annuelle obligatoire de 2€

+ d’infos sur le site de l’Éolienne










 

 

 


Mise à jour : mardi 14 novembre 2017
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0