Imprimer
Réduire la taille du texte
Aggrandir la taille du texte

Des mémoires à l'histoire de l'éducation populaire dans les quartiers
Rencontre régionale
RHMIT - Centre social L'Agora
11 avril 2014, Marseille

 
Le Réseau pour l'histoire et la mémoire des immigrations et des territoires (RHMIT) a pour objectifs d’échanger, de faire connaître, de mutualiser et de valoriser les réflexions et productions autour de l’histoire et la mémoire des immigrations et des territoires en région PACA.
 
En partenariat avec le Centre social L'Agora, le RHMIT propose à l'ensemble des structures d'éducation populaire et/ou qui travaillent sur l'histoire et la mémoire une rencontre régionale sur le thème de l'éducation populaire.
 
Des mémoires à l'histoire de l'éducation populaire dans les quartiers
Vendredi 11 avril 2014 de 14h à 20h
Centre social L'Agora - 34, rue de la Busserine - Marseille 14e
 
Gratuit. Sur inscription > Formulaire d'inscription
 
Cette demi-journée aura pour but de mettre à jour des espaces d’intelligence collective dans une période marquée par des mutations sociales, économiques et politiques importantes. Revenir sur les traces dans nos mémoires de l'éducation populaire, travailler cette histoire permet de « la penser avant tout comme une dynamique culturelle de transformation sociale et politique, qui ne peut être réduite à la gestion d’activités au service d’une improbable paix sociale » (Christian Maurel).

Programme :
 
1ère table ronde : Histoire et sociologie de l'éducation populaire dans la région
Que savons nous ? Quelles pistes de travail ? Comment pouvons nous travailler cette histoire ensemble ?
Avec :
  • Henri Pascal, sociologue ancien formateur dans plusieurs institutions de formation en travail social
  • Pierre Roche, sociologue au Centre d'études et de recherches sur les qualifications (CEREQ)
  • Salva Condro, sociologue au Laboratoire méditerranéen de sociologie (Université d'Aix-Marseille)
  • Modératrice : Soraya Guendouz-Arab (ACT)

2e table ronde : Les acteurs d'aujourd'hui, à la recherche du sens perdu
Sur le terrain face aux priorités réelles ou imposées (« avec la tête dans le guidon ») : quelles résistances ? Faut-il perdre du temps avec la mémoire et l'histoire ? Témoigner pour reconstruire, comprendre et analyser pour agir.
Avec :
  • Andrée Antolini, directrice du centre social de Frais Vallon
  • Alain Guyot, ancien animateur de la Maison des Familles et Associations et auteur de Chronique d'ailleurs (nov. 2013, éd. du Net)
  • Paul Piccirillo, président du centre social La Marelle à Château-Arnoux-Saint-Auban, ancien directeur du centre social La Renaude et de la Maison des Familles et Associations de la Vallée de l'Huveaune
  • Modérateur : Ramzi Tadros (ACT)
 
> Formulaire d'inscription
Renseignement : rhmit@approches.fr et 04 91 63 59 88
 

Cette rencontre a lieu dans le cadre des Banquets de Fanon de L'Agora :
Dans le cadre des débats qui animent la construction du nouveau projet social de l'Agora, autour de « L'expertise des habitants », ces troisièmes banquets de Fanon se proposent de faire un petit détour international. À partir de cette question démocratique si souvent malmenée dans nos territoires et pourtant si chère à nos yeux, nous partons nous enrichir d'expériences danoises, chinoises, allemandes, italiennes et grecques. La comptable nous ayant interdit de payer les billets d'avions pour tout le monde, on a sorti une nouvelle fois l'écran et le projecteur pour ces troisièmes Banquets de Fanon. Trois documentaires, trois rencontres, trois débats pour nous aider à penser collectivement le nouveau projet social autour de ses trois sous-thématiques : « cadre de vie », « culture » et « jeunesse ».
 
À 18h30
Projection du film Les raisons de la colère
Réal. : Samuel Luret et Alain Bertho, 2010
Documentaire commenté par Kevin Vacher, chargé de mission au pôle Savoirs & Cultures de l'Agora
Du milieu underground danois aux ouvriers chinois, en passant par les lycéens grecs, trois jeunesses, une même révolte, une même arme : l'émeute. Au delà des représentations « barbares » que l'on assigne systématiquement aux jeunes émeutiers des quartiers populaires de France comme à leurs semblables qui témoignent dans le film, celui ci nous invite à comprendre les causes sociales, politiques, de révoltes semblables entre elles malgré des contextes nationaux éloignés.
 
Suivie d'un barbecue.









 

 

 


Mise à jour : mardi 14 novembre 2017
| Mentions légales | Plan du site |> RSS 2.0